Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 avril 2012

Mon quinquennat

 

      Le soleil pénètre déjà, mince filet lumineux encadrant la porte qui s’ouvre sur le jardin. J’ouvre les volets de la maison. Un vacarme mélodieux m’envahit les tympans. J’avais l’impression que tous les oiseaux de la région s’étaient donnés rendez-vous devant ma fenêtre pour une aubade matinale.

      Je m’installe à mon bureau. Je venais de m’apercevoir que j’avais complètement oublié un anniversaire… le mien... Mon blog avait atteint, le 17 mars dernier, l’âge respectable de 5 années. Un quinquennat… Un petit bilan serait le bienvenu, pensai-je…

 


  

anniversaire

 

      J’ai remarqué que, depuis quelques mois, de nombreux blogs amis mettaient la clef sous la porte. Plusieurs avaient débuté en même temps que moi, ou même avant. La lassitude ? Certains partaient sans prévenir en laissant l’image de leur dernière note éternellement inerte. D’autres tiraient leur révérence en faisant des adieux émouvants à leurs lecteurs, sorte de séparation à l’amiable avec agitation des mouchoirs. La plupart d’entre eux étaient de vrais passionnés : je pense à « Louvre-Passion » dont la passion s’est éteinte brusquement par une triste journée d’automne.

      Tout récemment, un blog que je trouvais d’une belle qualité littéraire a également cessé d’émettre. Un message final était affiché qui m’avait surpris : « …lassitude de l’égocentrisme des blogueurs qui au-delà de leur petit nombril n’ont aucune notion de ce que signifie le partage mais se targuent et gonflent leur gosier en se vantant de leur extrême générosité et intérêt pour les autres… ». C’était dur. On y sentait de la rancœur, un amour déçu…

      Je songe. La blogosphère…

      Nous profitons d’une des innovations technologiques majeures du 20e siècle permettant des échanges d'informations sur des ordinateurs répartis aux 4 coins du globe. Quel outil formidable donné aux internautes pour générer des contenus numériques ! La blogosphère était née. Aujourd’hui nous pouvons être lus dans le monde entier, exprimer nos passions, dialoguer, apprendre des autres. Nous devenons tour à tour écrivain, journaliste, éditorialiste mordant, critique acerbe, professeur parfois, mais toujours avec deux mots en tête : plaisir et partage.

      Qui n’a pas connu des moments de cafard dans sa confrontation solitaire avec cet étrange nouveau monde virtuel permettant de communiquer sans frontières ? J’ai eu mes instants de doutes, surtout dans ces périodes d’handicap visuel qui gênait ma production. Je suis toujours là. J’aime écrire et parler de peinture. J’ai besoin de palper les mots, de les sentir rouler sous ma plume, d’entendre leur sonorité, et de me dire enfin, satisfait : « Cette phrase là sonne bien ! ».  Durant ces années, le blog n’était jamais devenu pour moi une addiction, mais un plaisir qui m’enrichissait.

      Si je dois faire un bilan quinquennal, celui-ci m’apparaît largement positif. J’ai rencontré des amis sur la toile. On s’apprécie. Nos échanges sont courts mais de qualité, parfois plus chaleureux et riches que dans le monde réel. Derrière la façade virtuelle de l’internet, je me suis aperçu qu’il y avait des êtres… bien vivants. Sans les voir, dans leurs mots, j’ai décelé leurs sentiments.

      Au loin, le clocher de l’église sonne déjà les douze coups de midi. J’ai le souvenir qu’à la fin de la première année suivant la création du blog je m’étais offert une bouteille de champagne. Pas une virtuelle… J’en ouvre une à nouveau, m’en verse une coupe, contemple longuement les bulles effervescentes.

      Il m’arrive de regarder les statistiques du blog. D’où viennent tous ces visiteurs anonymes qui parcourent mes articles ? Cela m’intrigue. Narcissique, je me demande s’ils lisent réellement ma prose ? Certains doivent, comme je le fais moi-même sur des blogs, débouler par hasard chez moi au détour d’une recherche, prendre une image, ou s’attarder. Les plus curieux parcourent mes textes nonchalamment, peut-être se disent-ils : « C’est pas si mal ce que fait ce type ! ». Je retrouve parfois mes récits introduits dans les pages de certains blogs. « Ils pourraient me demander, je ne refuserais pas, me dis-je courroucé ! », puis je souris… ils aiment… Après leur passage, tous ces gens repartent silencieusement dans leur monde, sur la pointe des pieds.

      A l’occasion de mon anniversaire, quel plaisir ce serait… on peut toujours rêver… si ces personnes anonymes qui liront cet article me laissaient une petite ligne de commentaire, un simple mot, un signe de vie indiquant que la blogosphère n’est pas qu’un lieu de passage…

      Je savoure la coupe de champagne à petites gorgées. J’en verse une autre coupe que je pose sur mon bureau, juste à côté de l’écran d’ordinateur. Je l’offre au petit monde de la blogosphère : « 5 ans, c’est le bel âge… ».

 

                                                                                               Alain

 

  

Commentaires

Si je dois faire un bilan quinquennal, celui-ci m’apparaît largement positif. J’ai rencontré des amis sur la toile. On s’apprécie. Nos échanges sont courts mais de qualité, parfois plus chaleureux et riches que dans le monde réel. Derrière la façade virtuelle de l’internet, je me suis aperçu qu’il y avait des êtres… bien vivants. Sans les voir, dans leurs mots, j’ai décelé leurs sentiments.

Cher Alain !

Ce soir, j'ai envie de commencer mon commentaire par "cher Alain" tellement je suis d'accord et heureux de lire ces lignes .
Cet article là, me confirme l'envie de te rencontrer dans la vraie vie.
Tu as mon adresse Mail dans ce message il te suffit donc de m'envoyer un signe auquel je répondrai.
Tu connais déjà le lieu d'une éventuelle recontre en réel.
Pour nous, il n'y a qu'un seul endroit LOL ! Devines !?
Je te confie un secret, j'ai déjà rencontré une incroyable "blogueuse" dans la réalité
et j'ai adoré cette rencontre LOL.
Mais le plus émouvant, c'est sans doute que sans elle, je ne serai jamais venu chez toi LOL.
Nous sommes de la même famille, celle du coeur et de l'esprit ! n'est ce pas la plus importante !

Si ti oses ! je n'aurai aucune hésitation !

Cependant, si tu souhaites resté virtuel, rien ne sera changé dans le VRAI plaisir que j'ai à venir régulièrement sur ton site !
a+

Jacky

Écrit par : Jacky godin | 05 avril 2012

Répondre à ce commentaire

Merci Jacky pour ton « cher Alain »
Pourquoi pas une balade à Auvers. Cela me rappellerait des souvenirs agréables avec Vincent Van Gogh. Te rencontrer me ferait plaisir. J’ai déjà fait une « balade au Louvre » en 2008 avec des blogueurs qui est archivée dans la catégorie « Notes diverses ». C’était très sympa.
Je t’écris.

Écrit par : Alain | 07 avril 2012

Tchin ! et Joyeux anniversaire !
Je n'ai pas l'habitude de laisser de traces : je fais partie de ces anonymes qui apprécient dans le silence.
Mais il est dommage que cela lasse les auteurs qui nous en donne autant : aussi je lève le voile pour vous dire tout le bonheur de vous suivre.
L.

Écrit par : Laurentia | 06 avril 2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour

Merci Laurentia d’avoir levé le voile. Votre passage, cette fois, laissera une trace amicale.
Vous donner du bonheur dans mes articles me comble. Vous pouvez les commenter si vous le souhaitez.
Vous reprendrez bien une petite coupe.
Excellente journée.

Écrit par : Alain | 07 avril 2012

Cher Alain, je lève ma coupe de champagne à ton quinquennat!! Perso, je ne me souviens plus trop bien lorsque j'ai démarré les miens mais a peu près en même temps!! Finis les forums et débats, pouvoir afficher en images et écrits ce que j'ai réalisé ou non et les partager dans le monde entier m'a interpellé et j'aime regarder les stats, et la géographie qui me permettent de voir les pays qui s'intéressent au partage, tout comme je fais avec eux!! La page la plus lue sur le blog d'ISIS est "LE PETIT PRINCE" et "VENISE AU FEMININ" sur le blog de fanfg!!!Comme toi, problème de vue et de temps, donc, presque plus d'écrits mais sans être "addict" j'aime continuer à partager et communiquer avec mes bloggeurs et bloggeuses! Depuis 5 ans, oui, il y en a qui se lassent et je n'aimerais pas que tu te lasses mais chacun est libre!!Hélas, depuis 5ans, il y eu des disparu (ues) de la vie et c'est très triste!!Il vaut sans doute mieux quitter la table avant l'indigestion mais pour l'instant je ne le souhaite pas!!! Viens quant tu peux et veux, l'amitié virtuelle est seyante!!! Bon anniversaire plein de bulles!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 06 avril 2012

Répondre à ce commentaire

Ne bois pas trop Fan, même si c’est moi qui paye !
C’est vrai que tu n’écris pas beaucoup sur tes blogs, mais tes petites vidéos sont intéressantes et montrent que tu gardes intacte ta passion pour la peinture et les arts en général.
On se connaît depuis plus d’un quinquennat tous les deux et je te remercie sincèrement pour la fidélité de tes visites. On repart pour 5 ans ?
Heureux Week-end.

Écrit par : Alain | 07 avril 2012

Oups !
En te lisant après mon retour, je me rends compte que je n'ai point comme toi pensé à l'anniversaire de mon blog créé le 18 mars 2008, me privant ainsi d'une flûte ...
Ce n'est jamais que quatre ans ! J'essaierai l'année prochaine de plus dignement le fêter ...

Mais qu'à cela ne tienne, j'en boirai une ce midi à ta santé, tout en me félicitant - et par la même occasion, TE félicitant pour ce partage bienvenu -, de t'avoir, grâce à Vincent que tu évoquais ci-dessus, virtuellement rencontré : c'est pour moi un réel plaisir d'apprendre, en te suivant ici, tant de choses sur les oeuvres et quelques-uns des artistes qui m'illuminent et m'accompagnent, comme certains poètes, d'ailleurs, depuis mon adolescence, il y a un demi-siècle déjà ...

Pour beaucoup d'entre eux, cette passion nous est commune.
Comme aussi l'est celle de prodiguer quelques parcelles de notre savoir à des inconnus qui, inévitablement, de commentaires en commentaires, deviennent des "amis lecteurs" !

Puisses-tu, cher Alain, ne pas baisser les bras de si tôt et longtemps encore poursuivre sur cet agréable chemin de l'éducation picturale tes "leçons" d'esthétique.

A ta santé, et à celle de ton blog.

J'oubliais l'essentiel : MERCI à toi !

Écrit par : Richard LEJEUNE | 08 avril 2012

Répondre à ce commentaire

Cher Richard

Je me souviens qu’effectivement nos blogs ont démarré presque à la même date avec un an d’écart.
A te lire, je n’ai pas l’impression que tu sois encore lassé. Même si ton adolescence commence à s’éloigner sérieusement, comme pour moi... dur !dur !... tes facultés intellectuelles et ta volonté de transmettre restent d’un haut niveau. Je te le confirme car tu as réussi à me faire partager un peu de ta passion pour l’Egypte antique, mes connaissances étant restées scolaires ou cinématographiques.
Je crois que nous avons quelques goûts en commun en matière artistique et je suis heureux si j’ai pu compléter quelque peu ta perception de quelques œuvres picturales en m’aidant de la fiction souvent. Je ne pense pas que ce soit des « leçons » d’esthétique, je laisse cela aux spécialistes. De toute façon, moi aussi, en travaillant dessus, j’ai découvert des œuvres et des peintres autrement et me suis enrichi.
Ce qui me fait plaisir, depuis quelque temps, est de voir un petit message de visiteurs anonymes, comme Laurentia ci-dessus, qui lèvent ce voile virtuel qui nous recouvre pudiquement.
Je trinquerai avec toi ce midi.
Bonnes vacances.

Écrit par : Alain | 08 avril 2012

Cher Alain ,

Un peu tardivement je viens trinquer avec toi pour célébrer ton anniversaire " blogique " ...
Te souviens tu seulement de moi, du temps où pleine de vigueur je faisais plein de blogs. Je fais partie de celles dont le blog est resté sur une dernière image sans explication. Je vais t'en donner la raison aujourd'hui . C'est tout simplement un arrêt brutal de mon ordinateur....le noir complet. J'ai tout perdu. Et j'ai été si déçu que je n'ai jamais prit la peine de refaire un blog sur l'Art, en plus étant très ignorante dans le maniement d'un ordinateur je n'avais pas garder mon code. Et pour refaire un autre blog, je n'en ai pas eu le courage, l'âge et la fatigue s'en mêlant, j'ai baissé les bras. Mais l'art est toujours ma passion. Et je souhaite longue vie à ton blog qui est toujours aussi merveilleux.

Je vois que tu es toujours en relation virtuel avec Richard Lejeune, c' est une belle amitié virtuelle. Bravo à vous deux.

Je te souhaite une bonne santé pour que tu ais toujours la possiblité de t'exprimer avec autant d'aisance pour notre plus grande joie

Amicalement, Colette

Écrit par : Colette | 13 avril 2012

Répondre à ce commentaire

Cela fait plaisir Colette d’avoir de tes nouvelles.
Je pensais que tu étais malade. Si ce n’est qu’une panne d’ordinateur, il y a des choses plus graves. Malgré tout, c’est bien dommage de perdre le fruit du travail de plusieurs années. Il te reste encore la promenade au parc Monceau… Il faudra que je retourne voir les floraisons à venir.
Tu peux toujours visiter les blogs amis puisque l’ordinateur fonctionne. Je serais toujours heureux de te lire. J’ai commencé depuis le 20 mars un cycle Berthe Morisot qui devrait intéresser une autre femme éprise d’art comme elle.
Avec mon jeune âge… 5 ans… je garde de la vitalité.
A bientôt.

Écrit par : Alain | 13 avril 2012

Bonjour Alain :-)

Cinq ans ?! Joyeux anniversaire « si l’Art m’était conté », Joyeux anniversaire, lalala ! …

Bon, j’arrive alors que le train est déjà parti depuis belle lurette…. Mais je refais enfin surface sur la toile, après plusieurs semaines d’intenses activités qui m’en ont éloignée, et c’est une joie que de célébrer en différé ton quinquennat.

Lorsque j’ai débarqué chez toi, il y a…. je ne sais plus maintenant, je me suis dis égoïstement « tiens, il y a un tas de jolies choses artistiques à voir, à lire à apprendre, ici ».

Je viens d’un petit village perdu dans les sapins, mon handicap visuel m’interdisant la conduite mais me permettant heureusement de lire et voyager tant que je veux sur le net, la toile est ma principale source de culture, la bibliothèque la plus proche étant située pour moi à quelque chose comme « à l’autre bout du monde », et ne parlons même pas des expositions…

J’apprécie venir « chez toi », parce que c’est accueillant, tu dissertes à merveille, ta sensibilité apporte à tes articles, qui allient culture et poésie, un « quelque chose » que qui me fait comprendre l’Art.

Simplement, moi j’aime - je pourrais accentuer encore, écrire « moi personnellement je » ;-) - quand « l’Art m’est conté » par toi :-)


A très bientôt
Amitiés

Écrit par : Esperiidae | 23 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Déjà cinq ans ! Comme j’aimerais revenir à cet âge tendre où la vie nous tend les bras…
Heureux de te retrouver. J’ai repensé que ta soirée théâtrale était dimanche dernier. Je ne doute guère que les spectateurs ont apprécié ton joli texte triste et poétique.
Tes paroles me font un plaisir… Elles sont ma récompense pour ce que je cherche à faire passer dans ce blog : donner à voir et à aimer, simplement, sans verbiages inutiles, cette peinture et ces peintres qui m’enchantent.
Grâce au net, comme je le dis dans ma note, une habitante d’un petit village perdu dans les sapins a pu découvrir et apprécier l’art pictural. Vive la blogosphère !
En retour, ta poésie, trop rare sur ton blog mais tu es apparemment très occupée, m’a également enrichi.
Arrêtons les compliments, l’essentiel est de pouvoir partager, au-delà des frontières, ce « quelque chose » comme tu dis qui nous fait du bien.
A bientôt

Écrit par : Alain | 23 mai 2012

un vrai plaisir de vous lire

Écrit par : ennagaoui | 17 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Merci.
A bientôt

Écrit par : Alain | 18 mars 2013

Écrire un commentaire