Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 décembre 2009

Le temps qui passe

 

 

 

berceau.jpg

Berthe Morisot – Le berceau, 1872, Musée d’Orsay, Paris

 

 

Je me souviens encore de ce premier jour de décembre

où j'entrai anxieux dans la chambre.

Tu étais là, petit être fragile,

Dans un lit douillet tu reposais tranquille.

 

Intimidé, presque ridicule,

Je m'approchai et frôlai tes mains minuscules.

Tu le sentis et tes doigts agiles

Agrippèrent mon pouce d'un geste déjà habile.

 

 

Ta maman dormait dans une pièce voisine ;

Ravi, je contemplai ton expression mutine.

Devant toi ce jour là je compris

Pour la première fois l'importance de la vie.

 

La plus belle oeuvre d'art

Est éclipsée par le premier regard

D’un nouveau-né qui ne demande rien

Hormis un tendre câlin.

 

Nous avons vieilli toi et moi,

Le temps nous a imposé sa loi,

Mais j’ai encore en mémoire ce jour de ta naissance

Où je fis ta connaissance.

 

 

 

                                                                Alain

 

 

 

 J'adresse ces mots à ma fille née un 1er décembre

Commentaires

Rien de plus beau que la naissance d'un être et surtout lorsque c'est le sien!!!le sang de notre sang!!!
La roue tourne et reste le souvenir de ce jour où l'on devient "responsable" !! Il est très joli ton poème et tellement plein d'amour!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 02 décembre 2009

Merci Fan
L'apparition de la vie reste un éternel miracle.

Écrit par : Alain | 03 décembre 2009

bonsoir Alain

Bravo pour ce délicat poème parternel
j'ai connu aussi cette grande joie dêtre père deux fois
et bien que mes enfants soient adultes
comme toi je n'ai jamais oblié ces instants là

a bientôt

jacky

Écrit par : jacky | 05 décembre 2009

Le temps qui passe… Le renouvellement sans fin de la vie depuis sa toute première apparition il y a si longtemps… 3 milliards d’années… C'est beau.
Pendant longtemps encore j’espère ?

Écrit par : Alain | 06 décembre 2009

Beau poème, en effet. Je me suis servi de l'une de vos toiles pour un poème à l'instant. Merci pour cette petite leçon d'art/de vie.

Écrit par : comte Vergil | 12 février 2014

L'art est ce qui reste lorsqu'il n'y a plus rien.
Bonne journée

Écrit par : Alain | 15 février 2014

Les commentaires sont fermés.